Linkedin – Contacter des « inconnus » sur Linkedin

Je souhaiterais revenir sur l'un des derniers points que j'abordais dans cet article : contacter directement des personnes via message privé sur Linkedin. En effet, cela peut être une bonne idée de contacter des interlocuteurs "clés" d'une société si vous avez réussi à les identifier, pour pouvoir essayer de sortir un peu du lot et d'éviter d'être noyé(e) sous une foule d'autres candidatures. Cependant, il ne faut pas oublier que ces gens ne vous connaissent pas et ne vous "doivent" rien, donc il faut être très attentifs à la manière dont vous aller tourner votre message. En réalité, ce premier message fait en quelque sorte office de "lettre de motivation" !

Cet article est un petit complément de mon article précédent – Postuler sur Linkedin.

Je souhaiterais revenir sur l’un des derniers points que j’abordais dans cet article : contacter directement des personnes via message privé sur Linkedin. En effet, cela peut être une bonne idée de contacter des interlocuteurs « clés » d’une société si vous avez réussi à les identifier, pour pouvoir essayer de sortir un peu du lot et d’éviter d’être noyé(e) sous une foule d’autres candidatures.

Cependant, il ne faut pas oublier que ces gens ne vous connaissent pas et ne vous « doivent » rien, donc il faut être très attentifs à la manière dont vous aller tourner votre message. En réalité, ce premier message fait en quelque sorte office de « lettre de motivation » !

#DEMONPOINTDEVUERH – Je reçois chaque jour une petite dizaine de demandes de connexion sur Linkedin, d’alternants, de stagiaires, ou tout simplement de personnes en recherche d’emploi. Certains messages me donnent systématiquement envie de leur répondre même par la négative. D’autres, au contraire, me donnent envie de leur rappeler les bases des bonnes manières 😀 !

Voici quelques exemples :

Exemple numéro 1 – « Bonjour. Ça va? je m’appel X je suis un consultant système et stockage , je suis à la recherche d’une nouvelle opportunité. »

Exemple numéro 2 – « Bonjour, J’espère que vous allez bien. Je souhaiterais savoir si ça recrute en ce moment dans votre entreprise. Ayant un diplôme en cybersécurité, je suis à la recherche d’un CDI en cybersécurité et IAM. Je vous mets mon CV en PJ pour plus de détails sur mon parcours et je reste à votre disposition pour toute information complémentaire. Je vous remercie par avance, X »

Exemple numéro 3 – « Bonsoir Segolene ,   J’espère que vous allez bien et en bonne santé dans cette période particulière.   Merci infiniment pour l’intérêt que vous porter à mon égard.   Ci-dessus mon CV actualisé.   Je suis à la recherche d’une opportunité (stage PFE )dans le domaine IT (Cloud, Devops, internet des objets, ..) Je reste à votre disposition pour avoir un premier échange.   Bien cordialement, X »

Exemple numéro 4 – « Vous avez des postes en développement ? »

Je tiens à préciser avant toute chose que la perception est propre à chacun. En effet, d’un RH à un autre, les interprétations ne seront pas les mêmes. Les conseils que je vous donne ici n’engagent « que moi » et vous pouvez évidemment ne pas être d’accord. Cependant, j’essaye de rester la plus « universelle » possible ! 😉

Dire bonjour
La première chose, qui me paraît évidente, c’est tout simplement de dire… « bonjour ». Bonjour Madame, Bonjour Ségolène, Bonjour tout court, mais bonjour! Dans 3 des exemples ci-dessus, c’est le cas. C’est donc une bonne chose. Pour rappel, vous vous adressez à quelqu’un qui n’a rien demandé donc un peu de politesse ne fait jamais de mal ! (cela peut évidemment aussi être un bonsoir si vous écrivez en fin de journée !)

Rester formel(le)
En ce qui concerne le « ça va ? » de l’exemple numéro 1, personnellement, je le trouve beaucoup trop informel lorsque vous vous adressez à quelqu’un que vous ne connaissez pas. (mais peut-être que je suis un peu trop « old school », comme je l’expliquais dans mon article : Tutoyer ou vouvoyer !). Certes le monde de l’IT est réputé pour être « détendu et accessible », mais je ne suis pas sure que cela convienne à tout le monde. Mieux vaut préférer un « j’espère que vous allez bien », comme c’est le cas dans l’exemple 2 et 3.

Montrer que vous savez de quoi vous parlez
Comme je l’expliquais dans mon article sur la lettre de motivation, il n’est pas recommandé de commencer tous ses paragraphes par « je ». Alors oui, vous allez me dire que le but de ce message est de vous vendre, et de faire bonne impression, mais une simple tournure de phrase change tout. Par exemple : « il semblerait que votre société recherche des profils de … , ce qui correspond aux études que je suis entrain de faire / ce qui est mon métier, etc etc (remplacez par ce que vous voulez). Au moins, vous montrez que vous avez fait quelques recherches au préalable et que vous n’êtes pas uniquement entrain d’envoyer à la chaîne des messages à toutes les boîtes IT que vous croisez (Je parle de l’IT, mais cela s’applique également aux autres secteurs d’activités !)

Éviter de « donner des ordres »
Je n’ai pas réussi à retrouver d’exemple de ce cas de figure, mais évitez à tout prix d’utiliser l’impératif dans vos messages ! Il m’est effectivement arrivé de recevoir des messages du type « si vous avez des offres de X, contactez-moi ». Cela ne donne pas envie. Tout comme le « merci de… » qui est beaucoup trop directif quand vous vous adressez à quelqu’un qui, encore une fois, ne vous a rien demandé !

Se mettre à la place du lecteur
Encore une fois, mettez-vous à la place de la personne à qui vous écrivez. Si c’était vous, qu’auriez vous envie de lire ? Qu’est ce qui vous donnerait envie ? Si je reprends l’exemple numéro 4, c’est le genre de message auquel je ne réponds pas. Aucune formule de politesse, une question qui prouve que la personne ne s’est pas renseignée sur la société (qui ne fait pas de développement) et que c’est une phrase lancée à la va-vite, telle une bouteille à la mer en espérant que ça morde (et peut-être que dans quelques rares cas, ça fonctionne !)

Être concis(e)
Evitez également les messages trop longs. Un résumé succinct suffit, surtout si vous espérer décrocher un entretien. Évidemment, je comprends tout à fait que cela soit tentant de déballer toutes vos compétences pour montrer tout ce que vous savez faire, mais cela risque de « saouler » le lecteur plus qu’autre chose !

#ATTENTION – À … l’orthographe ! Et oui , pour changer ! Attention également à bien orthographier le nom de la personne à qui vous écrivez. Cela est assez désagréable de voir son nom écorché (même si une erreur de frappe peut arriver!). Par exemple, mon nom est « de Chammard » et j’apprécie moyennement lorsque les gens m’appellent « Madame Chammard » (et encore, peut être que tout le monde n’est pas très au fait sur les noms à particules ^^)

Enfin, pour terminer, je vous propose un dernier exemple et la manière dont il peut être reformulé, pour être plus « attractif ».

Exemple no5 – (version originale) « Bonjour Madame Chammard, Je m’appelle X, j’ai 24 ans, je viens de terminer mon stage de fin d’études chez orange en tant que WebDesigner/intégrateur web/Graphiste. Je suis actuellement à la recherche d’un emploi lié aux domaines de Webdesign, UI/UX Design, Graphisme, montage de vidéo. J’ai de l’expérience dans les domaines de digital, de la relation client et de la vente des logiciels informatiques. Je suis disponible à votre convenance pour vous présenter mon parcours et vous détailler mes expériences professionnelles de vive voix. Dans cette attente, vous trouverez en pièce jointes mon CV. Bonne journée »

version remasterisée – « Bonjour Madame (au moins, pas de risque de se tromper dans le nom !)
Après avoir consulté votre site internet et les offres que vous proposez, il semblerait que vous recherchiez un profil de Web Designer blablablabla ,diplôme que je viens d’obtenir suite à mon stage de fin d’études, que j’ai réalisé chez Orange. Ce stage m’a permis d’acquérir de solides compétences en digital, blablablabla, … que vous rechercherez probablement chez vos futurs collaborateurs. En espérant pouvoir vous en dire plus à l’occasion d’un entretien et que mon profil retiendra votre attention, je vous souhaite une excellente journée. Cordialement, X »

Dire au revoir
Tout comme le bonjour est capital, les salutations de fin de message le sont aussi. Sans avoir besoin d’en faire des tonnes, il suffit de remercier la personne pour son temps et de lui souhaiter une bonne journée, une bonne continuation, des pensées cordiales, ce que vous voulez, mais une manière polie de clôturer un message.

Enfin, si cela peut vous « rassurer », sachez que les RH sont confrontés exactement au même problème lorsqu’ils doivent trouver des candidats ! Ils doivent également faire preuve de politesse, d’inventivité et de courage pour rédiger LE message qui donnera envie au candidat d’en savoir plus ! Donc nous nous retrouvons tous à un moment ou à un autre dans la situation du « demandeur » et ce n’est facile pour personne (cela fera sûrement l’objet d’un autre article, du côté des RH!). Gardez en tête le « et si on inversait les rôles, qu’est ce que j’aimerais recevoir comme message ? » et tout devrait bien se passer ! 🙂

J’espère que cet article vous aura été utile et je vous dit à bientôt pour un prochain article.

Et en attendant, prenez soin de vous !

1 comments on “Linkedin – Contacter des « inconnus » sur Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *