La lettre de motivation

Que dire ? Par où commencer ? Quelle longueur ? A qui doit-on s'adresser ? Est-ce qu'elle va réellement être lue ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre !

Quel difficile exercice que de rédiger une lettre de motivation… !

(Si mon Papa passe un jour par ici, j’aimerais lui dire qu’il m’en a fait voir des vertes et des pas mûres à me refaire-faire inlassablement 4,5,6,7 parfois 8 fois mes lettres de motivation !)

Que dire ? Par où commencer ? Quelle longueur ? A qui doit-on s’adresser ? Est-ce qu’elle va réellement être lue ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre !

La plupart des candidats en 2020 vous diront (et moi la première !) : « De toute façon, cela ne sert à rien d’en écrire une, ils ne les lisent jamais ! ». Ce qui, soyons honnêtes, est vrai… (je dirais) 80% du temps.

Mais vous remarquerez tout de même que lorsque vous postulez dans de grandes entreprises françaises type CAC 40 (je le sais pour avoir moi-même étant candidate il n’y a pas si longtemps et avoir postulé dans beaucoup de sociétés!) ils vous demandent systématiquement votre CV et… une lettre de motivation.

Alors, à quoi sert-elle réellement cette fameuse lettre ? A l’ère du correcteur orthographique, des relecteurs divers et variés parmi notre entourage, des modèles « types » en masse sur Internet, a-t-elle encore de la valeur?

Plus qu’un véritable élément déterminant de votre candidature, cette lettre sert surtout à cerner votre personnalité et à apporter du « bonus » à votre candidature. Bien sûr, nous ne sommes pas dupes, nous nous doutons bien que certaines lettres ont pu être rédigées par quelqu’un d’autre ou simplement copiées-collées d’un site quelconque. Mais la manière dont vous allez la formuler, les points sur lesquels vous allez insister, la tournure de vos phrases et bien évidemment l’orthographe (si avec tous les correcteurs qui existent aujourd’hui vous arrivez à faire des fautes, cela en dira long sur votre rigueur !) seront des bons indicateurs de votre personnalité.

Ici, pas de recette miracle, ni de modèle type, mais quelques astuces pour une lettre de motivation réussie :

  • Préparez au préalable une liste des qualités ou compétences qui sont requises d’après vous pour le poste auquel vous postulez (en plus de celles énoncées dans l’annonce) ;
  • N’oubliez pas les salutations et formules de politesse d’usage : on ne dit pas « Madame Truc », ou « Monsieur Bidule », mais juste « Madame, Monsieur ». Terminez la lettre par une formule de politesse ;
  • Faites des phrases courtes. Ne vous épanchez pas dans un paragraphe digne de Proust. C’est là que vous risquez de raconter n’importe quoi ;
  • Gardez en tête que la société à qui vous écrivez reçoit probablement des centaines de candidatures. N’essayez pas à tout prix de faire de vous le candidat parfait sous toutes les coutures, mais expliquez plutôt en quoi vous pourrez leur être utile et ce que vous pourrez leur apporter ;
  • Orthographe, orthographe, orthographe ;
  • Comme pour votre CV, n’oubliez pas d’aérer votre lettre pour qu’elle soit lisible. On n’enchaine donc pas 4 paragraphes de 14 lignes ;
  • Evitez les phrases « bateau »;
  • Soyez pertinents : gardez en tête la fiche de poste, pour ne pas trop vous éloigner du sujet.

#DO – Tournez vos phrases en vous mettant à la place du recruteur ou de la société qui lit votre lettre. Exemple : au lieu de dire « je suis quelqu’un d’organisé », préférez « vous recherchez probablement des candidats avec un excellent sens de l’organisation ».

#DO – Essayez d’illustrer vos affirmations avec des exemples concrets de vos expériences professionnelles. Par exemple, après avoir dit « Vous recherchez probablement blablabla… », enchaînez sur une illustration « mes trois années d’alternance en paie m’ont permis de faire preuve d’une excellente rigueur. »

#DONT – Commencer vos paragraphes / phrases uniquement par « Je ».

#DONT – Encenser la société pour laquelle vous postulez. Ils savent qu’ils sont leaders, ou spécialistes, ou experts, ou de renommée mondiale. Pas la peine d’en parler pendant 107 ans et de leur lancer des fleurs pendant 4 paragraphes.

Bref, vous l’aurez compris, il n’y pas de recette magique de LA lettre universelle. Surtout qu’un recruteur sera sensible à certaines choses et un autre moins, et ainsi de suite.

Le seul point qui est universel et commun à tous et je me répète encore et encore : l’ORTHOGRAPHE ! Relisez-vous, faites-vous relire par une tierce personne, et encore une autre pour être sûrs de vous !

Et vous, quelles sont vos astuces pour vos lettres de motivation ?

1 comments on “La lettre de motivation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *